Storyteller

[TEST] Storyteller : une origin story

Storyteller, c’est l’histoire d’une success story inattendue, menée par trois amis : Daniel Benmergui, concepteur d’art games narratifs, Jeremias Babini, développeur, et Zypce à la musique. Le concept est simple : et si c’était VOUS qui racontiez les histoires les plus connues de l’humanité ? Bible, contes, légendes et romans classiques, mettez votre grain de sel dans la vie des personnages les plus illustres de la littérature mondiale ! C’est mon coup de coeur de 2023 !

Jeu : Storyteller Genre : puzzle Studio : Daniel Benmergui Editeur : Annapurna Interactive Date de sortie : 23 mars 2023 Plateformes : PC, Nintendo Switch, iOs, Android PEGI 16 Prix conseillé : 13,99€ solo Testé sur : PC
Storyteller : les chapitres
Storyteller vous donne la plume !

Vous souvenez-vous de vos cours de littérature, et de ce fameux « schéma narratif » qui permet d’écrire toutes les histoires du monde ? Mais si ! ça commençait par une situation initiale, puis un élément perturbateur mettait notre héro·ïne sur le chemin de l’aventure. S’ensuivaient quelques péripéties jusqu’à la résolution du problème, avant une situation finale forcément différente de la situation de départ. À cela venait s’ajouter deux ingrédients décisifs : des lieux et des personnages. Cette recette, qui se veut universelle, est en même temps un schéma d’écriture et une grille de lecture qui vous permettait à la fois de griffonner vos meilleures rédacs et d’analyser toutes les fictions jamais écrites par homo sapiens.

Bien sûr, il y avait des subtilités, de celles qui distinguent les grands auteurs des scribouillards, comme la caractérisation de vos personnages, la construction d’une intrigue, le ménagement d’un suspens…

OUBLIEZ LE SYNDROME DE LA PAGE BLANCHE !

C’est avec tout cela que vous propose de jouer Storyteller, mais sans vous donner la peine de sortir un crayon et de vous user les métacarpes sur des lignes de copies doubles. En quelques cases, en quelques clics, vous explorez les plus belles pages de la littérature mondiale. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire de les avoir lues, ces pages : sans avoir fréquenté Shakespeare, vous savez comment ont fini Roméo et Juliette, comme vous savez, même confusément, que c’est Nietzsche qui a dit « Dieu est mort ». Amour, soif de pouvoir, enquêtes policières et vengeance : les thèmes préférés de la littérature sont au programme de Storyteller. Vous y croiserez également vampires, loups-garous et dragons !

Storyteller : le premier chapitre
Le premier chapitre

Ouvrez le premier chapitre : c’est à vous de l’écrire. Pour vous aider, un titre, juste un titre. Par exemple, le premier d’entre eux : « Adam est seul, trouve l’amour et meurt heureux ». Pas vraiment compliqué. L’action se déroule dans le Jardin d’Eden, et vous n’avez que deux personnages : Adam et Eve. Il suffit de glisser le tout dans le bon ordre dans les cases de l’histoire : dès que vous placerez un personnage en présence d’un autre, ils s’aimeront.

LIEUX, INTRIGUES ET PERSONNAGES

Mais ça va se compliquer. Ajoutons un lieu : le lieu de la tentation, ce petit coin de paradis où pousse un certain arbre de la connaissance, avec ses pommes tentatrices. Ici, le premier personnage que vous placerez goûtera la pomme… Et si, dans la case suivante, vous en placez un second, il proposera la fameuse pomme au nouveau venu.

Vous l’avez compris, chaque lieu induit une action : dans la gondole sur le lac, on s’embrasse, on se transforme en loup sous la pleine lune et on tombe de la falaise… Certaines histoires ne se résolvent qu’en quelques cases, mais certaines vous demanderont de construire une intrigue bien plus sophistiquée d’une dizaine de cases, qui implique de construire les relations entre les personnages et de prendre en compte leur caractère propre. Ainsi la douce Lenora ne ferait pas de mal à une mouche, même dans la pire des situations, tandis que le vilain nain Hatey, est prompt à la vengeance. Certains personnages sont volages, d’autres jaloux, d’autres encore indéfectiblement fidèles.

Storyteller : le poison
Quel poison cette Isobel…

Les petits personnages sont tous muets mais leur design délicat et leurs animations font vivre leurs turpitudes avec justesse. Les décors, tracés en quelques traits, et la musique propre à chaque page donnent à Storyteller une patte artistique unique, lisible et charmante.

PLOT TWIST !

Rassurez-vous : Storyteller ne consiste pas à vous souvenir comment le pauvre Werther en est arrivé à boire le bouillon d’onze heure… Si certaines histoires vous invitent effectivement à retracer le parcours convenu d’un héros bien connu, il vous propose aussi d’y mettre le bazar.

Et si Adam et Eve avait eu la capacité de ressusciter pour apprendre de leurs erreurs ? Ou si le prince charmant était cocu ? Et si on modifiait un peu l’arbre généalogique des héros de Shakespeare ?

La majorité des histoires de Storyteller propose un objectif principal, puis des scénarios bonus. Lorsque vous en avez fait le tour, vous pourrez encore y revenir, avec l’arrivée d’un nouveau personnage, le Diable, avec lequel vous pourrez réécrire plusieurs histoires. Et à la fin du livre, vous trouverez encore une série d’objectifs secondaires, les « timbres », qui vous invitent à mettre en place de nouvelles intrigues.

C’EST DÉJÀ TERMINÉ ?

Malgré cela, le jeu est plutôt court : comptez en tout et pour tout 2 heures pour boucler l’ensemble des chapitres, timbres, niveaux maléfiques et bonus. L’ensemble des puzzles sont de difficultés variables et vous bûcherez un moment sur certaines énigmes, tandis que d’autres ne vous demanderont que quelques minutes.

Séduite par le concept dès qu’il a pointé le bout de son nez, j’ai eu la chance de jouer la démo, puis la première version du jeu sortie en mars 2023, avant la grosse mise à jour de septembre qui rebattait les cartes, ajoutait des intrigues, des chapitres, des personnages et de nouveaux objectifs. Vous avez loupé le coche ? Sachez que le jeu est gratuit si vous êtes abonné·e à Netflix sur tablette, iOs et Android.

Et si vraiment vous n’en avez pas assez, vous pouvez grapiller quelques minutes de jeu supplémentaires sur le prototype de Storyteller, lauréat du prix Nuovo lors de l’IGF 2012…

Le jeu souffre encore de quelques bugs et on en voudrait beaucoup plus, mais soyons indulgents : c’est de l’indé pur !

CONCLUSION

Vous rêviez d’un jeu narratif sans texte à lire ? Storyteller l’a fait, et même en français ! Une petite prouesse pour un jeu dédié à la littérature… Ce jeu propose un concept absolument génial. Il devrait être installé dans toutes les écoles et collèges pour aborder la délicate question de la construction d’une intrigue avec les jeunes esprits. Le jeu invite à l’exploration et à sortir des sentiers trop battus par la littérature classique… La reine peut aimer sa servante au grand jour, la sorcière a le droit au bonheur et le prince peut parfaitement rester cette grenouille dont personne ne veut.

Et si vous bloquez sur une énigme, pas de panique, retrouvez la soluce complète de Storyteller sur Let’s Frag !

Storyteller : la soluce

Graphismes
10
Concept
10
Bande son
9
Gameplay
9
Alors ton avis ?0 Note
0
Les +
Un concept original et bien mené
Une ambiance visuelle et sonore charmante
Des bonus, des succès et des histoires alternatives
Textes du jeu entièrement traduits en français
Les -
Quelques bugs minimes
Trop court !
9.5